1

CoVid19 et Guillain-Barré

Y-a-t-il une relation ?

La CoVid19 est une maladie provoquée par un virus de la famille des Corona-Virus, le SARS-CoV-2 (virus du syndrome aigu respiratoire aigu, acronyme de severe acute respiratory syndrome). La COVid19 est une maladie grave, souvent mortelle qui sévit depuis la fin de l’année 2019. 

Le syndrome de Guillain-Barré (SGB) est une maladie auto-immune dont les causes sont encore mal connues et où l’organisme s’attaque à ses propres nefs. L’apparition de la CoVID19 est encore trop récente et semble n’avoir aucune relation avec l’apparition du SGB.

La vaccination contre la CoVid19

La vaccination contre le virus cause de la CoVid19 est un des moyens reconnus de prévention de la maladie. Les vaccins ont été mis au point par plusieurs fabricants internationalement connus et homologués notamment en Europe. Le Ministère des Solidarités et de la Santé a instauré un Conseil d’Orientation de ls Stratégie Vaccinale présidée par le Professeur Alain FISCHER. La pénurie de vaccins fait que la quantité de vaccins à répartir dans les différents centres de vaccination est insuffisantes pour couvrir les immenses besoins de la population. Les créneaux de vaccination n’apparaîssent pas sur le site géré par Doctolib.

La stratégie que nous conseillons

Seul votre médecin traitant peut agir. Nous l’avons expérimenté le 12 janvier 2021. Mon médecin traitant m’a examiné et recueilli mon consentement à la vaccination (j’ai 82 ans, bientôt 83). J’ai commencé une surveillance plusieurs fois par jour des sites indiqués pour l’Hérault sur le site Santé Publique France ainsi que des appels au n° téléphonique 0 800 009 110. J’ai commencé a faire le tour des centres de vaccination de Montpellier pour y déposer mes coordonnées, celles de mon médecin traitant pour mendier un créneau. Bingo : le mercredi 10 mars, je dépose une de mes feuilles à 10h30 et je suis appelé au téléphone à 14h30. On m’annonce un RV pour le lundi 17 mars à 10h30. Je m’y suis rendu, j’ai été piqué et je reviendrais le 12 avril à 10h45.

Il faut, une fois le formulaire rempli par votre médecin traitant rempli et un double envoyé par ses soins à l’assurance maladie, vous déplacer en personne, téléphoner sans relâche et ne pas perdre patience. Courage, les vaccins finiront bien par arriver.

Le vice-Président
Raymond GIMILIO