Etat des choses en cette fin 2021

En cette fin d’année 2020, le monde entier résonne des échos du CoVid19 et des variants du virus SARS-CoV2, l’agent qui provoque la maladie. La pandémie frappe partout dans le monde provoquant des morts en nombre. Plus grave, il mute et semble se jouer des chercheurs qui l’étudient et cherchent ses vulnérabilités pour le combattre.

La vaccination anti-Covid19 semble être, en cette fin de 2021, le moyen le plus efficace contre cette plaie. A l’Association Française du Syndrome de Guillain-Barré nous sommes sceptiques sur les vaccins mais pas contre. La fiche de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) indique clairement les vaccins comme des causes potentielles. A côté des interventions chirurgicales ou de maladies comme le Zika. Le magazine « Santé Magazine » incrimine le vaccin anti-Covid19 Astra-Zeneca, nous citons : 

« L’Agence européenne du médicament (EMA) a officiellement reconnu, le 8 septembre 2021, le syndrome de Guillain-Barré comme un effet indésirable  très rare du vaccin AstraZeneca contre la Covid-19 : 883 cas ont à ce jour été répertoriés sur plus de 592 millions de doses. La fréquence d’apparition du syndrome après une injection du vaccin AstraZeneca reste très rare, souligne l’EMA : “moins d’une personne sur 10 000“. “Le syndrome de Guillain-Barré devrait donc être ajouté aux informations sur le produit en tant qu’effet secondaire”, a toutefois demandé l’EMA. ».

Dans mon cas personnel, le syndrome semble avoir été déclenché par une grippe de fin de saison contractée lors d’un voyage en Espagne (9 juin 2019). Les premiers signes de faiblesse sont apparus en aout 2019 avec des crampes et des fourmillements). Le 16 septembre en montant dans un car, les prises de mains on lâché. Le 30 septembre j’étais admis aux urgences neurologiques du CHU « Gui de Chauliac » (Montpellier).  En cette fin de 2021, j’ai reçu le triple vaccin Cominaty-Pfizer ainsi que celui de la grippe. Je surveille le moindre des symptômes que j’ai connu fin 2019-début 2020. Un homme averti en vaut deux dit l’adage.

Je ne suis pas médecin mais seulement docteur en sciences biologiques et retraité du CNRS comme cadre technique de la recherche (Ingénieur de recherches 2e classe 11e échelon). Mon dernier poste à Montpellier était dans un Institut de recherche fondamentale CNRS-INSERM-Université (Faculté de Médecine).

L’évolution de mon sydrome a été indolore ! Seule une grande fatique; des fourmillements et des crampes aux mollets !

Bonnes fêtes à tous, bonne fin d’année et bonne année qui vient. Bonne santé !

Notre nouveau site

Nous avons développé un nouveau site plus performant, en vue de vous offrir une meilleure image de marque. Nous avons fait le choix d’un nouveau logiciel de gestion de site gratuit (un CMS : WordPress) dont les extensions gratuites permettent une image plus modulaire. Nous ne payons que les frais d’hébergement chez OVH, soit une cinquantaine d’euros par an. En tant que webmaster, je suis entièrement bénévole.

Raymond Gimilio
vice-Président et webmestre